logo GAZELEC Moins Cher

Bouclier tarifaire : un coût de 14 milliards d’euros pour l’État

Publié le 12/01/22, par Perrine

Le gouvernement assure que la hausse des tarifs de l'électricité sera jugulée durant toute l'année 2022 pour ne pas dépassé les 4%.

Alors que les prix de l'électricité flambent en Europe, le gouvernement affirme que son bouclier tarifaire va résister. Son rôle est de maintenir à 4% la hausse des prix qui aurait dû atteindre 38% à 40% selon les estimation de Bruno Le Maire ce lundi 10 janvier. Barbara Pompili à présenté la facture provisoire , il s'agit de toutes les mesures déjà engagées par l'État pour préserver les français de l'emballement des prix de l'énergie qui représente un coût total de 14 milliards d'euros sur la période 2021-2022.

Les mesures prises par le gouvernement jusqu'à maintenant ne permettent toujours pas de tenir la promesse d'une hausse des tarifs de l'électricité contenue à 4%. Des concertations sont prévues, elles devraient aboutir à la fin de la semaine pour une solution définitive permettant de contenir la hausse jusqu'à la fin de l'année 2022. Le gouvernement envisage de contraindre EDF à fournir encore plus d'électricité bon marché à ses concurrents. Actuellement, le groupe cède un quart de sa production électrique, à un tarif de 42 euros du mégawattheure (MWh).

"Si les prix continuent à augmenter, on risque d'avoir des reports et je ne voudrais pas qu'en maintenant les prix de 2022, cela entraîne des augmentations en 2023 et on est en train de travaille à des solutions qui seront annoncées très bientôt"

Barbara Pompili

Le secteur de l'énergie est sous tension en ce début d'année, en raison de ces hausses mais aussi dû à l'arrêt de quatre centrales nucléaires, qui nécessite des travaux de réparations. De plus Barbara Pompili affirme qu'il reste nécessaire de développer les énergies renouvelables pour faire l'appoint en cas d'imprévus. "Le nucléaire n'est pas une énergie verte, elle produit des déchets dangereux", rappelle la ministre de la transition écologique, alors que le nucléaire pèse pour 70% de la production électrique française.

Les enjeux clés de la COP27

Qu'est-ce qu'un gestionnaire de réseau de distribution ?

La CSPE

Les garanties d'origine augmentent de 22% en France

Le tarif d'acheminement de l'électricité

Gaz russe et Europe : des alternatives d’approvisionnement crédibles ?

Octobre Rose : avec nos clients, nous renforçons notre engagement !

EDF revoit à la baisse ses prévisions de production pour 2022

Mix énergétique français 2050 – retour sur les annonces du président

Gaz naturel : le marché restera tendu encore quatre ans

La centrale nucléaire de Zaporijia attaquée par l'armée russe

Gaz russe : l'Allemagne retourne à ses centrales à charbon

CRE : Publication des références de prix de l'électricité pour les PME et collectivités

Gazprom réduit ses livraisons de gaz à l'Allemagne

RTE : Perspective du système électrique pour l'hiver 2022-2023

TotalEnergies et son projet de champ gazier au Qatar

Elmy : nouveau fournisseur d'énergie verte

La fixation absurde du prix de l'électricité

Comprendre sa facture d'électricité

Entreprise : une aide pour compenser la hausse des prix

Énergie : Les restrictions des commerces afin d'économiser de l'énergie

Le dispositif Ecowatt

Actu : De nouvelles mesures de soutien et 25 engagements pris par les fournisseurs d'énergie

L'énergie osmotique

Quel est le réel problème sur le marché de l'énergie ?

Bouclier tarifaire : un coût de 14 milliards d’euros pour l’État

ARENH : La France augmente le volume de 20 TWh

L'ARENH

Trêve hivernale prolongée

TRV gaz : -4,1% en avril

La COP26

[ACTU] Bruno Le Maire : les entreprises pourront toucher les aides d’ici 2-3 semaines

Le Certificat d'Économie d'Énergie (CEE)

Électricité : Les offres à tarification dynamique

Copropriété : Comment bénéficier du bouclier tarifaire ?

L'Europe lance une réforme de son marché d'électricité

Comment choisir son fournisseur d'énergie ?

COP26 : Le Pacte climatique de Glasgow

Crise énergétique : Les annonces d'Élisabeth BORNE

France : Importer plus d’électricité par manque de nucléaire

Green Bonds : Les premiers pas sur le marché

Énergie : 10 conseils pour économiser au quotidien

Crise énergétique : Un amortisseur électricité pour les entreprises

La sobriété énergétique

Entreprises : Faire des économies sur votre facture d'énergie

Le gouvernement assure que la hausse des tarifs de l'électricité sera jugulée durant toute l'année 2022 pour ne pas dépassé les 4%.

Alors que les prix de l'électricité flambent en Europe, le gouvernement affirme que son bouclier tarifaire va résister. Son rôle est de maintenir à 4% la hausse des prix qui aurait dû atteindre 38% à 40% selon les estimation de Bruno Le Maire ce lundi 10 janvier. Barbara Pompili à présenté la facture provisoire , il s'agit de toutes les mesures déjà engagées par l'État pour préserver les français de l'emballement des prix de l'énergie qui représente un coût total de 14 milliards d'euros sur la période 2021-2022.

Les mesures prises par le gouvernement jusqu'à maintenant ne permettent toujours pas de tenir la promesse d'une hausse des tarifs de l'électricité contenue à 4%. Des concertations sont prévues, elles devraient aboutir à la fin de la semaine pour une solution définitive permettant de contenir la hausse jusqu'à la fin de l'année 2022. Le gouvernement envisage de contraindre EDF à fournir encore plus d'électricité bon marché à ses concurrents. Actuellement, le groupe cède un quart de sa production électrique, à un tarif de 42 euros du mégawattheure (MWh).

"Si les prix continuent à augmenter, on risque d'avoir des reports et je ne voudrais pas qu'en maintenant les prix de 2022, cela entraîne des augmentations en 2023 et on est en train de travaille à des solutions qui seront annoncées très bientôt"

Barbara Pompili

Le secteur de l'énergie est sous tension en ce début d'année, en raison de ces hausses mais aussi dû à l'arrêt de quatre centrales nucléaires, qui nécessite des travaux de réparations. De plus Barbara Pompili affirme qu'il reste nécessaire de développer les énergies renouvelables pour faire l'appoint en cas d'imprévus. "Le nucléaire n'est pas une énergie verte, elle produit des déchets dangereux", rappelle la ministre de la transition écologique, alors que le nucléaire pèse pour 70% de la production électrique française.


Faîtes-vous accompagner par un expert en énergie !

Vous aimerez aussi

chevron-leftchevron-right linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram