logo GAZELEC Moins Cher

L'ARENH

Publié le 26/10/22, par Perrine

Comme tous les ans en fin d’année, les fournisseurs d’électricité français ont soumis à la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) leur demande de rachat d’électricité d’origine nucléaire dans le cadre du dispositif de l’Accès régulé à l’électricité nucléaire historique (ARENH).

Qu'est-ce que l'ARENH ?

Schéma des 3 dates clés de l'ARENH :
- 7 décembre 2020 : loi NOME
- 11 juillet 2011 : mise en place de l'ARENH
- 2025 : fin du dispositif ARENH prévu par la loi

L'ARENH a été créé par la loi NOME le 07 décembre 2010, cette loi permet aux fournisseurs alternatifs d'accéder à un prix régulé, à l'électricité produite par les centrales nucléaires historiques d'EDF. Les volumes d'ARENH souscrits par les fournisseurs alternatifs ne peuvent excéder les 100 TWh sur une année, ce qui représente environ 25% de la production du parc nucléaire français.

En France on peut donc faire la distinction entre le prix ARENH vendu par le fournisseur historique à tous les fournisseurs de France et le prix de marché issu des ventes des volumes de tous les producteurs d'énergie sur le marché de gros de l'électricité.

Ce dispositif est propre à la France contrairement aux voisins européens du fait que le pays possède un immense parc nucléaire. Il faut savoir que l'ARENH n'est pas soumis aux fluctuations du marché, ce dispositif permet de limiter la hausse des factures d'électricité de clients français quand les prix de marché sont au dessus de 42 €/MWh.

Le prix de l'ARENH sera relevé en 2023

Dans le cadre du plan d'urgence pour le pouvoir d'achat, l'Assemblée nationale a voté le 22 juillet 2022 une hausse du prix de l'ARENH. Il sera donc de 49.5 €/MWh au 1er janvier 2023 au lieu de 42 €/MWh.

De plus, pour l'année 2023, la France maintient les 100 TWh ARENH suite aux contraintes budgétaires que rencontre EDF. Le gouvernement donnera plus de détails dans la semaine a déclaré le ministère de la Transition énergétique.

L'écrêtement c'est quoi ?

On parle d'écrêtement ARENH lorsque la totalité des demandes des fournisseurs alternatifs dépasse le seuil réglementaire disponible de 100 TWh. Ce cas a eu lieu pour la première fois en 2018 et s'est à nouveau répété en 2019, 2020 et 2021.

schéma de l'effet de l'écrêtement sur un contrat d'électricité à prix de marché et sur un contrat d'électricité à prix ARENH

Pourquoi l'écrêtement impacte la facture des consommateurs ?

Les fournisseurs sont obligés de solder leur demande de MWh sur le marché de gros lorsqu'il y a écrêtement car ils ont reçu moins de volumes d'ARENH que ce qu'ils en ont demandé. En demandant des MWh sur le marché de gros, les fournisseurs se retrouvent contraints d'acheter à des prix supérieurs que ceux de l'ARENH.

Ils sont aussi dans l'obligation de racheter des garanties sur le marché de capacité , l'ARENH = 1 MWh de garantie de capacité pour 1 MWh d'électricité livrée sur l'année.
Cela correspond donc à des coûts supplémentaires pour les fournisseurs, qui vont donc les répercuter sur la facture du consommateur final.

Les fournisseurs alternatifs sont-ils obligés d'acheter de l'ARENH ?

Les fournisseurs alternatifs sont libres d'acheter ou non de l'ARENH, ils peuvent aussi demander une plus petite quantité d'ARENH de ce à quoi ils ont droit.

Les fournisseurs préfèrent se fournir sur le marché de gros de l'électricité lorsque les prix sont inférieurs au prix de l'ARENH.

Quel est le lien entre l'ARENH et les TRV ?

Depuis la loi NOME, les tarifs réglementés de vente (TRV) sont calculés par empilement des coûts.
On peut distinguer 3 briques tarifaires :

  • la brique production : elle correspond à la somme des coûts de l'accès régulé à l'électricité nucléaire en fonction du prix ARENH, de l'approvisionnement sur les marchés de gros de l'électricité et du l'approvisionnement en capacité
  • la brique acheminement : elle correspond au TURPE
  • la brique commercialisation : elle correspond aux coûts de commercialisations, la marge du fournisseur est comprise

Le gouvernement a voulu faire en sorte que les TRV intègrent le volume d'ARENH théorique auxquels les consommateurs auraient droit s'ils avaient souscrit une offre d'énergie auprès d'un fournisseur d'électricité alternatif.

Alors n'attendez plus et faites appel à nos courtiers en énergie pour renégocier votre contrat d'électricité au tarif ARENH

Les enjeux clés de la COP27

Qu'est-ce qu'un gestionnaire de réseau de distribution ?

La CSPE

Les garanties d'origine augmentent de 22% en France

Le tarif d'acheminement de l'électricité

Gaz russe et Europe : des alternatives d’approvisionnement crédibles ?

Octobre Rose : avec nos clients, nous renforçons notre engagement !

EDF revoit à la baisse ses prévisions de production pour 2022

Mix énergétique français 2050 – retour sur les annonces du président

Gaz naturel : le marché restera tendu encore quatre ans

La centrale nucléaire de Zaporijia attaquée par l'armée russe

Gaz russe : l'Allemagne retourne à ses centrales à charbon

CRE : Publication des références de prix de l'électricité pour les PME et collectivités

Gazprom réduit ses livraisons de gaz à l'Allemagne

RTE : Perspective du système électrique pour l'hiver 2022-2023

TotalEnergies et son projet de champ gazier au Qatar

Elmy : nouveau fournisseur d'énergie verte

La fixation absurde du prix de l'électricité

Comprendre sa facture d'électricité

Entreprise : une aide pour compenser la hausse des prix

Énergie : Les restrictions des commerces afin d'économiser de l'énergie

Le dispositif Ecowatt

Actu : De nouvelles mesures de soutien et 25 engagements pris par les fournisseurs d'énergie

L'énergie osmotique

Quel est le réel problème sur le marché de l'énergie ?

Bouclier tarifaire : un coût de 14 milliards d’euros pour l’État

ARENH : La France augmente le volume de 20 TWh

L'ARENH

Trêve hivernale prolongée

TRV gaz : -4,1% en avril

La COP26

[ACTU] Bruno Le Maire : les entreprises pourront toucher les aides d’ici 2-3 semaines

Le Certificat d'Économie d'Énergie (CEE)

Électricité : Les offres à tarification dynamique

Copropriété : Comment bénéficier du bouclier tarifaire ?

L'Europe lance une réforme de son marché d'électricité

Comment choisir son fournisseur d'énergie ?

COP26 : Le Pacte climatique de Glasgow

Crise énergétique : Les annonces d'Élisabeth BORNE

France : Importer plus d’électricité par manque de nucléaire

Green Bonds : Les premiers pas sur le marché

Énergie : 10 conseils pour économiser au quotidien

Crise énergétique : Un amortisseur électricité pour les entreprises

La sobriété énergétique

Entreprises : Faire des économies sur votre facture d'énergie

Comme tous les ans en fin d’année, les fournisseurs d’électricité français ont soumis à la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) leur demande de rachat d’électricité d’origine nucléaire dans le cadre du dispositif de l’Accès régulé à l’électricité nucléaire historique (ARENH).

Qu'est-ce que l'ARENH ?

Schéma des 3 dates clés de l'ARENH :
- 7 décembre 2020 : loi NOME
- 11 juillet 2011 : mise en place de l'ARENH
- 2025 : fin du dispositif ARENH prévu par la loi

L'ARENH a été créé par la loi NOME le 07 décembre 2010, cette loi permet aux fournisseurs alternatifs d'accéder à un prix régulé, à l'électricité produite par les centrales nucléaires historiques d'EDF. Les volumes d'ARENH souscrits par les fournisseurs alternatifs ne peuvent excéder les 100 TWh sur une année, ce qui représente environ 25% de la production du parc nucléaire français.

En France on peut donc faire la distinction entre le prix ARENH vendu par le fournisseur historique à tous les fournisseurs de France et le prix de marché issu des ventes des volumes de tous les producteurs d'énergie sur le marché de gros de l'électricité.

Ce dispositif est propre à la France contrairement aux voisins européens du fait que le pays possède un immense parc nucléaire. Il faut savoir que l'ARENH n'est pas soumis aux fluctuations du marché, ce dispositif permet de limiter la hausse des factures d'électricité de clients français quand les prix de marché sont au dessus de 42 €/MWh.

Le prix de l'ARENH sera relevé en 2023

Dans le cadre du plan d'urgence pour le pouvoir d'achat, l'Assemblée nationale a voté le 22 juillet 2022 une hausse du prix de l'ARENH. Il sera donc de 49.5 €/MWh au 1er janvier 2023 au lieu de 42 €/MWh.

De plus, pour l'année 2023, la France maintient les 100 TWh ARENH suite aux contraintes budgétaires que rencontre EDF. Le gouvernement donnera plus de détails dans la semaine a déclaré le ministère de la Transition énergétique.

L'écrêtement c'est quoi ?

On parle d'écrêtement ARENH lorsque la totalité des demandes des fournisseurs alternatifs dépasse le seuil réglementaire disponible de 100 TWh. Ce cas a eu lieu pour la première fois en 2018 et s'est à nouveau répété en 2019, 2020 et 2021.

schéma de l'effet de l'écrêtement sur un contrat d'électricité à prix de marché et sur un contrat d'électricité à prix ARENH

Pourquoi l'écrêtement impacte la facture des consommateurs ?

Les fournisseurs sont obligés de solder leur demande de MWh sur le marché de gros lorsqu'il y a écrêtement car ils ont reçu moins de volumes d'ARENH que ce qu'ils en ont demandé. En demandant des MWh sur le marché de gros, les fournisseurs se retrouvent contraints d'acheter à des prix supérieurs que ceux de l'ARENH.

Ils sont aussi dans l'obligation de racheter des garanties sur le marché de capacité , l'ARENH = 1 MWh de garantie de capacité pour 1 MWh d'électricité livrée sur l'année.
Cela correspond donc à des coûts supplémentaires pour les fournisseurs, qui vont donc les répercuter sur la facture du consommateur final.

Les fournisseurs alternatifs sont-ils obligés d'acheter de l'ARENH ?

Les fournisseurs alternatifs sont libres d'acheter ou non de l'ARENH, ils peuvent aussi demander une plus petite quantité d'ARENH de ce à quoi ils ont droit.

Les fournisseurs préfèrent se fournir sur le marché de gros de l'électricité lorsque les prix sont inférieurs au prix de l'ARENH.

Quel est le lien entre l'ARENH et les TRV ?

Depuis la loi NOME, les tarifs réglementés de vente (TRV) sont calculés par empilement des coûts.
On peut distinguer 3 briques tarifaires :

  • la brique production : elle correspond à la somme des coûts de l'accès régulé à l'électricité nucléaire en fonction du prix ARENH, de l'approvisionnement sur les marchés de gros de l'électricité et du l'approvisionnement en capacité
  • la brique acheminement : elle correspond au TURPE
  • la brique commercialisation : elle correspond aux coûts de commercialisations, la marge du fournisseur est comprise

Le gouvernement a voulu faire en sorte que les TRV intègrent le volume d'ARENH théorique auxquels les consommateurs auraient droit s'ils avaient souscrit une offre d'énergie auprès d'un fournisseur d'électricité alternatif.

Alors n'attendez plus et faites appel à nos courtiers en énergie pour renégocier votre contrat d'électricité au tarif ARENH


Faîtes-vous accompagner par un expert en énergie !

Vous aimerez aussi

chevron-leftchevron-right linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram