logo GAZELEC Moins Cher

La CSPE

Publié le 24/11/22, par Perrine

La Contribution au Service Public de l'Électricité (CSPE) est directement prélevée sur votre facture d'électricité. Elle a été mise en place au début des années 2000, cette taxe est perçue pour le compte des Douanes et désormais intégrée au budget de l'État.
Depuis sa création, la CSPE, a énormément changé, elle représente une part importante de la facture moyenne d'électricité. En 2022, pour faire face à la flambée des prix de l'énergie, le Gouvernement a décidé de la baisser, son niveau est au plus bas de ce qui est possible au titre des règles européennes.

La CSPE en 2022 face à la crise énergétique

Face à la crise énergétique, le gouvernement a pris des mesures exceptionnelles. Parmi elles, une mesure qui coûtera 8 milliards d'euros à l'État : la baisse de la CSPE, la principale taxe sur l'électricité permettant de financer la transition énergétique.

Au 1er février 2022, la CSPE passe de 22.5 €/MWh à 0.5 €/MWh, au plus bas de ce qui est possible au titre des règles européennes. Cette baisse s'appliquera jusqu'à la prochaine réévaluation des tarifs réglementés, soit jusqu'au 1er février 2023.

Qu'est-ce que finance la CSPE ?

La contribution aux charges de service public de l'électricité (CSPE) est une contribution qui sert à financer les charges de service public de l'électricité :

  • les surcoûts engendrés par l'obligation d'achat
  • les politiques de soutien au développement de sources de productions vertes
  • les coûts relatifs au chèque énergie
  • le budget du médiateur national de l'énergie
  • une partie des coûts résultant de la participation des fournisseurs au fonds de solidarité pour le logement (FSL)
  • les surcoûts de production d'électricité dans les territoires insulaires
Graphique circulaire du financement de la CSPE :
- 2% dispositifs sociaux
- 58% énergies renouvelables
- 7% cogénération
- 8% injection de biométhane
- 25% zones non-interconnectées

Qui paie la CSPE ?

La CSPE s'applique dès lors que l'électricité est consommée par un utilisateur final, que cette électricité soit achetée auprès d'un fournisseur d'électricité ou qu'elle soit produite directement par l'utilisateur final. Cela veut dire que même les autoproducteurs ou les autoconsommateurs paient la CSPE.

Depuis le 1er janvier 2016, il n'y a plus de seuil minimal pour être taxé, ni de plafonnement, la taxe est due par les fournisseurs pour toute livraison à un consommateur final ou toute consommation finale quelle que soit la puissance souscrite, même inférieure à 250 kVA. La CSPE intègre également l'électricité produite dans le cadre de cogénérations à haut rendement.

Cette taxe est directement prélevée sur votre facture d'électricité, le taux est fixé à 22.50 €/MWh pour tous les fournisseurs.

Quel est le montant de la CSPE en 2022 ?

Au 31 décembre 2021, la CSPE était à 22.50 €/MWh et ça pour une durée de 5 ans.

En vertu du bouclier tarifaire de Jean Castex, la CSPE est amenée à baisser pour prévenir la hausse à venir des tarifs réglementés de l'électricité.
Avant l'application du bouclier tarifaire, le montant de la CSPE 2022 est de :

  • 25.8291 €/MWh pour les professionnels dont la puissance de compteur est inférieure à 36 kVA
  • 23.6097 €/MWh pour les entreprises dont la puissance de compteur est comprise entre 36 kVA et 250 kVA
  • 22.5 €/MWh pour les industries et le grand tertiaire dont la puissance de compteur est supérieure à 250 kVA

Le projet de loi de finances 2022 prévoit une baisse de la CSPE : à la suite de la délibération de la CRE du 18 janvier portant proposition d'évolution des TRV de l'électricité, le niveau de la TICFE / CSPE a été fixé à son minimum déterminé par le droit européen.

Le montant de la CSPE est donc de :

  • 0.5 €/MWh pour les entreprises dont la puissance de compteur est supérieure à 36 kVA
  • 1 €/MWh pour les petits professionnels et les ménages dont le compteur ne dépasse pas 36 kVA

Ce taux réduit s'applique jusqu'en février 2023

Évolution du montant de la CSPE au fil des années :
- 2003 : 3.3 €/MWh
- 2005 : 4.5 €/MWh
- 2011 : 7.5 €/MWh
- 2012 : 10.5 €/MWh
-2014 : 16.5 €/MWh
- 2015 : 19.5 €/MWh
- 2018 : 22.5 €/MWh
Évolution du montant de la CSPE au fil des années

Les enjeux clés de la COP27

Qu'est-ce qu'un gestionnaire de réseau de distribution ?

La CSPE

Les garanties d'origine augmentent de 22% en France

Le tarif d'acheminement de l'électricité

Gaz russe et Europe : des alternatives d’approvisionnement crédibles ?

Octobre Rose : avec nos clients, nous renforçons notre engagement !

EDF revoit à la baisse ses prévisions de production pour 2022

Mix énergétique français 2050 – retour sur les annonces du président

Gaz naturel : le marché restera tendu encore quatre ans

La centrale nucléaire de Zaporijia attaquée par l'armée russe

Gaz russe : l'Allemagne retourne à ses centrales à charbon

CRE : Publication des références de prix de l'électricité pour les PME et collectivités

Gazprom réduit ses livraisons de gaz à l'Allemagne

RTE : Perspective du système électrique pour l'hiver 2022-2023

TotalEnergies et son projet de champ gazier au Qatar

Elmy : nouveau fournisseur d'énergie verte

La fixation absurde du prix de l'électricité

Comprendre sa facture d'électricité

Entreprise : une aide pour compenser la hausse des prix

Énergie : Les restrictions des commerces afin d'économiser de l'énergie

Le dispositif Ecowatt

Actu : De nouvelles mesures de soutien et 25 engagements pris par les fournisseurs d'énergie

L'énergie osmotique

Quel est le réel problème sur le marché de l'énergie ?

Bouclier tarifaire : un coût de 14 milliards d’euros pour l’État

ARENH : La France augmente le volume de 20 TWh

L'ARENH

Trêve hivernale prolongée

TRV gaz : -4,1% en avril

La COP26

[ACTU] Bruno Le Maire : les entreprises pourront toucher les aides d’ici 2-3 semaines

Le Certificat d'Économie d'Énergie (CEE)

Électricité : Les offres à tarification dynamique

Copropriété : Comment bénéficier du bouclier tarifaire ?

L'Europe lance une réforme de son marché d'électricité

Comment choisir son fournisseur d'énergie ?

COP26 : Le Pacte climatique de Glasgow

Crise énergétique : Les annonces d'Élisabeth BORNE

France : Importer plus d’électricité par manque de nucléaire

Green Bonds : Les premiers pas sur le marché

Énergie : 10 conseils pour économiser au quotidien

Crise énergétique : Un amortisseur électricité pour les entreprises

La sobriété énergétique

Entreprises : Faire des économies sur votre facture d'énergie

La Contribution au Service Public de l'Électricité (CSPE) est directement prélevée sur votre facture d'électricité. Elle a été mise en place au début des années 2000, cette taxe est perçue pour le compte des Douanes et désormais intégrée au budget de l'État.
Depuis sa création, la CSPE, a énormément changé, elle représente une part importante de la facture moyenne d'électricité. En 2022, pour faire face à la flambée des prix de l'énergie, le Gouvernement a décidé de la baisser, son niveau est au plus bas de ce qui est possible au titre des règles européennes.

La CSPE en 2022 face à la crise énergétique

Face à la crise énergétique, le gouvernement a pris des mesures exceptionnelles. Parmi elles, une mesure qui coûtera 8 milliards d'euros à l'État : la baisse de la CSPE, la principale taxe sur l'électricité permettant de financer la transition énergétique.

Au 1er février 2022, la CSPE passe de 22.5 €/MWh à 0.5 €/MWh, au plus bas de ce qui est possible au titre des règles européennes. Cette baisse s'appliquera jusqu'à la prochaine réévaluation des tarifs réglementés, soit jusqu'au 1er février 2023.

Qu'est-ce que finance la CSPE ?

La contribution aux charges de service public de l'électricité (CSPE) est une contribution qui sert à financer les charges de service public de l'électricité :

  • les surcoûts engendrés par l'obligation d'achat
  • les politiques de soutien au développement de sources de productions vertes
  • les coûts relatifs au chèque énergie
  • le budget du médiateur national de l'énergie
  • une partie des coûts résultant de la participation des fournisseurs au fonds de solidarité pour le logement (FSL)
  • les surcoûts de production d'électricité dans les territoires insulaires
Graphique circulaire du financement de la CSPE :
- 2% dispositifs sociaux
- 58% énergies renouvelables
- 7% cogénération
- 8% injection de biométhane
- 25% zones non-interconnectées

Qui paie la CSPE ?

La CSPE s'applique dès lors que l'électricité est consommée par un utilisateur final, que cette électricité soit achetée auprès d'un fournisseur d'électricité ou qu'elle soit produite directement par l'utilisateur final. Cela veut dire que même les autoproducteurs ou les autoconsommateurs paient la CSPE.

Depuis le 1er janvier 2016, il n'y a plus de seuil minimal pour être taxé, ni de plafonnement, la taxe est due par les fournisseurs pour toute livraison à un consommateur final ou toute consommation finale quelle que soit la puissance souscrite, même inférieure à 250 kVA. La CSPE intègre également l'électricité produite dans le cadre de cogénérations à haut rendement.

Cette taxe est directement prélevée sur votre facture d'électricité, le taux est fixé à 22.50 €/MWh pour tous les fournisseurs.

Quel est le montant de la CSPE en 2022 ?

Au 31 décembre 2021, la CSPE était à 22.50 €/MWh et ça pour une durée de 5 ans.

En vertu du bouclier tarifaire de Jean Castex, la CSPE est amenée à baisser pour prévenir la hausse à venir des tarifs réglementés de l'électricité.
Avant l'application du bouclier tarifaire, le montant de la CSPE 2022 est de :

  • 25.8291 €/MWh pour les professionnels dont la puissance de compteur est inférieure à 36 kVA
  • 23.6097 €/MWh pour les entreprises dont la puissance de compteur est comprise entre 36 kVA et 250 kVA
  • 22.5 €/MWh pour les industries et le grand tertiaire dont la puissance de compteur est supérieure à 250 kVA

Le projet de loi de finances 2022 prévoit une baisse de la CSPE : à la suite de la délibération de la CRE du 18 janvier portant proposition d'évolution des TRV de l'électricité, le niveau de la TICFE / CSPE a été fixé à son minimum déterminé par le droit européen.

Le montant de la CSPE est donc de :

  • 0.5 €/MWh pour les entreprises dont la puissance de compteur est supérieure à 36 kVA
  • 1 €/MWh pour les petits professionnels et les ménages dont le compteur ne dépasse pas 36 kVA

Ce taux réduit s'applique jusqu'en février 2023

Évolution du montant de la CSPE au fil des années :
- 2003 : 3.3 €/MWh
- 2005 : 4.5 €/MWh
- 2011 : 7.5 €/MWh
- 2012 : 10.5 €/MWh
-2014 : 16.5 €/MWh
- 2015 : 19.5 €/MWh
- 2018 : 22.5 €/MWh
Évolution du montant de la CSPE au fil des années

Faîtes-vous accompagner par un expert en énergie !

Vous aimerez aussi

chevron-leftchevron-right linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram