logo GAZELEC Moins Cher

Énergie : Les restrictions des commerces afin d'économiser de l'énergie

Publié le 29/07/22, par Perrine

L’Europe se prépare à passer un automne et un hiver sous haute tension, c’est pourquoi l’État français demande aux professionnels de réduire leur consommation d’énergie.
Pour anticiper cet hiver, la ministre de la Transition écologique, Agnès Pannier-Runacher, va mettre en place plusieurs restrictions applicables dès début août.

Les publicités lumineuses

Le premier décret qui va être mis en place pour réduire la consommation d’énergie des professionnels, est l’interdiction des publicités lumineuses. Cette mesure s’appliquera peu importe la taille de la ville, avec un arrêt de ces publicités lumineuses de 1h à 6h du matin.

Certaines exceptions sont faites pour les gares, les aéroports ainsi que les enseignes clignotantes comme les pharmacies ou tout autre service d’urgence.

Le maire de chaque commune se doit de contrôler le respect de cette nouvelle règle et de sanctionner la personne ou l’entreprise qui ne respecte pas le délai qu’il souhaite.
Il peut être demandé une mise en demeure pour une durée de 5 jours maximum, si le professionnel ne respecte pas cette demande, il devra alors payer une amende allant jusqu’à 1500€.

La climatisation et le chauffage

Le deuxième décret mis en place pour réduire la consommation d’énergie des professionnels, est l’interdiction de laisser les portes ouvertes des commerces quand la climatisation ou le chauffage est allumé. Selon la ministre de la Transition écologique, il n’est plus acceptable de laisser les commerces adopter ces mauvaises habitudes.

Agnès Pannier-Runacher, Ministre de la Transition énergétique en France

« Nous allons d'abord informer sur ces mesures qui ne fonctionnent que si tous les commerçants les appliquent [...] Mais il ne faut pas s'interdire de sanctionner si nécessaire. »

Agnès Pannier-Runacher, Ministre de la Transition énergétique en France

Suite à ce décret, la mairesse de Paris Anne Hidalgo a annoncé un arrêté visant à interdire certaines pratiques de la consommation d’énergie. Pour faire respecter cet arrêté, il est prévu dans un premier temps d’informer tous les professionnels. Si les commerces ne respectent pas cette règle, ils seront sanctionnés avec une amende allant jusqu’à 750€. 

Ces mesures s’inscrivent dans le cadre du plan de sobriété énergétique annoncé par Emmanuel Macron. L’objectif est de réduire la consommation énergétique de la France de 40% d’ici 2050, et dans un premier temps de 10% pour 2024.

Anne hidalgo, Mairesse de Paris

« Les commerces utilisant un système de climatisation ne seront plus autorisés à maintenir leurs portes grandes ouvertes pendant que leur système de climatisation est en fonctionnement. »

Anne Hidalgo, Mairesse de Paris

Les magasins Leclerc pourraient s'imposer une fermeture ponctuelle

Michel-Édouard Leclerc, président du comité stratégique des centres Leclerc, a annoncé fin juillet vouloir imposer une fermeture de ses magasins sur certains créneaux horaires pour limiter la consommation d’énergie de cet hiver.

Monsieur Leclerc déclare que cette stratégie d'économie permet d'anticiper les prochaines restrictions d'approvisionnement d'énergie pour l'hier prochain.

Michel-Édouard, président du comité stratégique des centres E.Leclerc

« On peut fermer nos magasins sur certains créneaux horaires [...] on n 'aura pas d'état d'âme, on se bat pour notre pays »

Michel-Édouard, président du comité stratégique des centres E.Leclerc

Le protocole énergétique de crise Leclerc

Michel-Édouard Leclerc déclare vouloir mettre en place une fermeture ponctuelle des magasins Leclerc, pour garantir aux consommateurs français de ne pas avoir de trop grosses coupures s’il y en a. D’après le président du comité, c’est aux grandes entreprises comme Leclerc de faire en premier des économies sur leur consommation d’énergie car elles seront touchées en premier par les risques de coupure.

Ce protocole prévoit l’arrêt des enseignes lumineuses dès la fermeture du magasin ainsi qu'une baisse d’intensité de l’éclairage, suite au plan de sobriété énergétique annoncé par Emmanuel Macron pour faire face au risque de pénurie liée à la guerre en Ukraine.

Les enjeux clés de la COP27

Qu'est-ce qu'un gestionnaire de réseau de distribution ?

La CSPE

Les garanties d'origine augmentent de 22% en France

Le tarif d'acheminement de l'électricité

Gaz russe et Europe : des alternatives d’approvisionnement crédibles ?

Octobre Rose : avec nos clients, nous renforçons notre engagement !

EDF revoit à la baisse ses prévisions de production pour 2022

Mix énergétique français 2050 – retour sur les annonces du président

Gaz naturel : le marché restera tendu encore quatre ans

La centrale nucléaire de Zaporijia attaquée par l'armée russe

Gaz russe : l'Allemagne retourne à ses centrales à charbon

CRE : Publication des références de prix de l'électricité pour les PME et collectivités

Gazprom réduit ses livraisons de gaz à l'Allemagne

RTE : Perspective du système électrique pour l'hiver 2022-2023

TotalEnergies et son projet de champ gazier au Qatar

Elmy : nouveau fournisseur d'énergie verte

La fixation absurde du prix de l'électricité

Comprendre sa facture d'électricité

Entreprise : une aide pour compenser la hausse des prix

Énergie : Les restrictions des commerces afin d'économiser de l'énergie

Le dispositif Ecowatt

Actu : De nouvelles mesures de soutien et 25 engagements pris par les fournisseurs d'énergie

L'énergie osmotique

Quel est le réel problème sur le marché de l'énergie ?

Bouclier tarifaire : un coût de 14 milliards d’euros pour l’État

ARENH : La France augmente le volume de 20 TWh

L'ARENH

Trêve hivernale prolongée

TRV gaz : -4,1% en avril

La COP26

[ACTU] Bruno Le Maire : les entreprises pourront toucher les aides d’ici 2-3 semaines

Le Certificat d'Économie d'Énergie (CEE)

Électricité : Les offres à tarification dynamique

Copropriété : Comment bénéficier du bouclier tarifaire ?

L'Europe lance une réforme de son marché d'électricité

Comment choisir son fournisseur d'énergie ?

COP26 : Le Pacte climatique de Glasgow

Crise énergétique : Les annonces d'Élisabeth BORNE

France : Importer plus d’électricité par manque de nucléaire

Green Bonds : Les premiers pas sur le marché

Énergie : 10 conseils pour économiser au quotidien

Crise énergétique : Un amortisseur électricité pour les entreprises

La sobriété énergétique

Entreprises : Faire des économies sur votre facture d'énergie

L’Europe se prépare à passer un automne et un hiver sous haute tension, c’est pourquoi l’État français demande aux professionnels de réduire leur consommation d’énergie.
Pour anticiper cet hiver, la ministre de la Transition écologique, Agnès Pannier-Runacher, va mettre en place plusieurs restrictions applicables dès début août.

Les publicités lumineuses

Le premier décret qui va être mis en place pour réduire la consommation d’énergie des professionnels, est l’interdiction des publicités lumineuses. Cette mesure s’appliquera peu importe la taille de la ville, avec un arrêt de ces publicités lumineuses de 1h à 6h du matin.

Certaines exceptions sont faites pour les gares, les aéroports ainsi que les enseignes clignotantes comme les pharmacies ou tout autre service d’urgence.

Le maire de chaque commune se doit de contrôler le respect de cette nouvelle règle et de sanctionner la personne ou l’entreprise qui ne respecte pas le délai qu’il souhaite.
Il peut être demandé une mise en demeure pour une durée de 5 jours maximum, si le professionnel ne respecte pas cette demande, il devra alors payer une amende allant jusqu’à 1500€.

La climatisation et le chauffage

Le deuxième décret mis en place pour réduire la consommation d’énergie des professionnels, est l’interdiction de laisser les portes ouvertes des commerces quand la climatisation ou le chauffage est allumé. Selon la ministre de la Transition écologique, il n’est plus acceptable de laisser les commerces adopter ces mauvaises habitudes.

Agnès Pannier-Runacher, Ministre de la Transition énergétique en France

« Nous allons d'abord informer sur ces mesures qui ne fonctionnent que si tous les commerçants les appliquent [...] Mais il ne faut pas s'interdire de sanctionner si nécessaire. »

Agnès Pannier-Runacher, Ministre de la Transition énergétique en France

Suite à ce décret, la mairesse de Paris Anne Hidalgo a annoncé un arrêté visant à interdire certaines pratiques de la consommation d’énergie. Pour faire respecter cet arrêté, il est prévu dans un premier temps d’informer tous les professionnels. Si les commerces ne respectent pas cette règle, ils seront sanctionnés avec une amende allant jusqu’à 750€. 

Ces mesures s’inscrivent dans le cadre du plan de sobriété énergétique annoncé par Emmanuel Macron. L’objectif est de réduire la consommation énergétique de la France de 40% d’ici 2050, et dans un premier temps de 10% pour 2024.

Anne hidalgo, Mairesse de Paris

« Les commerces utilisant un système de climatisation ne seront plus autorisés à maintenir leurs portes grandes ouvertes pendant que leur système de climatisation est en fonctionnement. »

Anne Hidalgo, Mairesse de Paris

Les magasins Leclerc pourraient s'imposer une fermeture ponctuelle

Michel-Édouard Leclerc, président du comité stratégique des centres Leclerc, a annoncé fin juillet vouloir imposer une fermeture de ses magasins sur certains créneaux horaires pour limiter la consommation d’énergie de cet hiver.

Monsieur Leclerc déclare que cette stratégie d'économie permet d'anticiper les prochaines restrictions d'approvisionnement d'énergie pour l'hier prochain.

Michel-Édouard, président du comité stratégique des centres E.Leclerc

« On peut fermer nos magasins sur certains créneaux horaires [...] on n 'aura pas d'état d'âme, on se bat pour notre pays »

Michel-Édouard, président du comité stratégique des centres E.Leclerc

Le protocole énergétique de crise Leclerc

Michel-Édouard Leclerc déclare vouloir mettre en place une fermeture ponctuelle des magasins Leclerc, pour garantir aux consommateurs français de ne pas avoir de trop grosses coupures s’il y en a. D’après le président du comité, c’est aux grandes entreprises comme Leclerc de faire en premier des économies sur leur consommation d’énergie car elles seront touchées en premier par les risques de coupure.

Ce protocole prévoit l’arrêt des enseignes lumineuses dès la fermeture du magasin ainsi qu'une baisse d’intensité de l’éclairage, suite au plan de sobriété énergétique annoncé par Emmanuel Macron pour faire face au risque de pénurie liée à la guerre en Ukraine.


Faîtes-vous accompagner par un expert en énergie !

Vous aimerez aussi

chevron-leftchevron-right linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram